Sunday, June 30, 2013

Le vieux fou de dessin

“Il était une fois au Japon, au cœur du XIXe siècle… Tojiro, le petit vendeur des rues, rencontre un curieux vieil homme qui passe ses journées à dessiner des lions-dragons, des ponts suspendus, des saules qui pleurent. C'est Hokusai, le vieillard fou de dessin, le plus grand artiste japonais, le maître des estampes, l'inventeur des mangas. Fasciné par le talent du maître, Tojiro devient son ami et son apprenti.” [ Texte du site de l'éditeur; voir couverture arrière ]

Continuez après le saut de page >>






Ma soeur m'a fait cadeau de ce livre il y a plus de dix ans et je n'ai jamais vraiment eu le temps de le lire. Toutefois, comme je viens de lire et commenter un manga traitant d'Hokusai, il me semblait tout à fait opportun d'enchaîner avec ce magnifique album illustré pour enfant qui nous offre aussi, à sa manière, une biographie de ce grand maitre de l'estampe que l'on appelait aussi le “vieux fou de dessin” (ou de la peinture).

François Place est un auteur et illustrateur de grand talent. Il a illustré, depuis 1983, au moins une demi-douzaine de livres, mais dès 1992 il commence à écrire (et illustrer) ses propres livres. Il en a maintenant publier plus d'une dizaine, incluant Les Derniers Géants et l'Atlas des Géographes d'Orbae, qui lui ont valu de nombreux prix. Son style clair, simple mais expressif est fort apprécié tant des jeunes lecteurs que des parents et instituteurs.

Le vieux fou de dessin est d'abord paru en 1997 chez Gallimard dans la collection Folio junior Drôles d'aventures sous la forme d'un roman illustré (en noir et blanc). Il a été réédité en 2001 sous la forme d'un album cartonné, cette fois avec des illustrations couleurs à l'aquarelle, et à nouveau en 2008, avec une couverture souple. Il a également été traduit en anglais chez D. R. Godine en 2003 (traduction par William Rodarmor) sous le titre The Old Man Mad About Drawing. En 1999 François Place a reçu pour ce titre le Prix Chronos de littérature pour la jeunesse.

Au travers des yeux d'un petit vendeur de gateaux de riz devenu apprenti du peintre, et de la relation que ceux-ci développent peu à peu, le lecteur découvre non seulement la vie et l'oeuvre d'Hokusai, mais aussi de très nombreux aspects de la culture Japonaise: la société japonaise telle qu'elle était à Edo au 18e siècle, les techniques de gravure et d'estampe, le kabuki, les samouraïs, les sumos, les temples shintô, etc. C'est un voyage initiatique et formateur tant pour le jeune Tojiro que pour le lecteur, alors qu'ils découvrent ensemble l'importance d'observer en silence et le plaisir d'apprendre. Par les leçons de son vieux maitre, Tojiro apprends à lire, à dessiner, à penser pour lui-même, à apprécier la beauté et l'art. Hokusai lui raconte un peu sa vie et, à travers ces récits, nous découvrons toutes les étapes importantes de la carrière du peintre.

C'est une lecture agréable et très enrichissante, agrémentée de superbes illustrations (on trouve aussi tout au long du texte des reproductions d'oeuvres d'Hokusai). L'ouvrage se termine avec un glossaire très utile. Toutefois la narration manque un peu de fluidité et il est important de préciser que, malgré les affirmations faites par l'éditeur, Hokusai ne fut certainement pas l'inventeur des mangas. À l'origine, “manga” signifiait “dessin dérisoire”, fait dans un but divertissant, des croquis, voir des caricatures, que l'on retrouvait sur les emaki (rouleau manuscrits) dès le 11e siècle. Hokusai n'a donc rien inventé; il n'a fait que contribuer à populariser le terme qui ne prendra son sens actuel de “bande dessinée” japonaise qu'au 20e siècle.

Malgré ces quelques petits irritants, c'est un très bon livre, une oeuvre charmante, que je recommande chaudement.


Le vieux fou de dessin, par François Place. Paris, Gallimard Jeunesse (Coll. Grand format littérature, Série Romans Junior), novembre 2001. 19,5 x 26,3 x 1,2 cm, 96 pg., 16,25 € / $30.95 Can. ISBN: 978-2-0705-4842-2. Recommandé pour les enfants de 9 à 15 ans.

Pour plus d'information vous pouvez consulter les sites suivants:

Le vieux fou de dessin © Éditions Gallimard Jeunesse, 2001, pour le texte et les illustrations.

[ Translate ]

1 comment:

Pascale Raud said...

J'aime beaucoup ce livre... Je l'avais lu lorsqu'il était sorti (sous sa couverture cartonnée) en librairie, et ça m'avait vraiment charmé : les illustrations sont très belles ; l'histoire du petit garçon est à la fois drôle et touchante, et ça donne une dimension plus humaine et moins théorique de cette époque :-)
Merci pour ton post sur ce livre : ça m'a rappelé un bon moment de lecture !